L'islam

Avant toute de choses, beaucoup oublient que l’islam reconnait le caractère miraculeux de la naissance de Jésus par Marie tout comme le christianisme. De même que Jésus y est aussi reconnu comme le Messie qui doit revenir à la fin des temps pour chasser Satan (le Dajjal).

Jésus est considéré par les chrétiens comme le Dieu unique s’incarnant sous la forme humaine. Il est venu visiter son propre peuple sous le nom de « Jésus-Christ ». Sa nature à la fois 100% Dieu et 100% homme explique les nombreux miracles effectués par Jésus tel que la lévitation, la multiplication des pains, la résurrection de Lazare, ses exorcismes, la guérison de maladies de toutes sortes etc... Personne n’aurait pu réaliser de tels miracles sans être de condition divine.

La mission de Jésus était principalement centrée sur le fait qu’il devait prouver aux hommes qu’il était bien l’élu de Dieu, le Messie et le Fils du Dieu vivant. Croire en lui, permet d’obtenir le pardon des péchés et le salut de son âme.

Du côté des musulmans, Jésus est vu comme un prophète majeur, comme le Messie de Dieu mais surtout pas comme le Fils de Dieu et encore moins Dieu lui-même. Jésus par ses miracles (aussi reconnus dans le Coran), était musulman, donc soumis à Dieu et sa mission était de témoigner son unicité et que d’aucune manière, ce Dieu serait lié à qui que ce soit.

Les musulmans pensent donc que les chrétiens sont des mécréants parce qu’ils associent des personnalités à Dieu ou parce qu’ils placent Jésus au même niveau que Dieu, ce qui selon l’islam, est de l’idolâtrie.

Mais le point essentiel qui sépare fondamentalement les deux croyances est bien sûr le sacrifice de Jésus sur la croix. La Bible nous enseigne très clairement et c’est le plus important sujet du christianisme, que Jésus est mort sur la croix pour porter tous les péchés des hommes de la terre sur lui. Cela, afin que le pardon au nom de Jésus-Christ puisse se concrétise à tout jamais. Au contraire, les musulmans affirment que Jésus n’aurait jamais été crucifié (bien que les autorités juives le désiraient ardemment) car Dieu ne pourrait en aucun cas accepter la mort de l’un de ses envoyés, qu’un sosie aurait remplacé Jésus et eut été crucifié à sa place.

Si ce dernier point si crucial était exact, toute la notion du pardon en Jésus-Christ s’effondrerait et l’homme ne pourrait plus être pardonné car Dieu a précisément envoyé son Fils dans le monde pour que quiconque croit en lui, ait la vie éternelle et ne périsse point.

C’est la raison principale qui fait que je suis chrétien et non pas musulman. Car après avoir péché gravement et senti de très lourds remords sur ma conscience, c’est en invoquant le pardon par Jésus-Christ que j’ai retrouvé le chemin du véritable bonheur et du nettoyage de ma conscience.

Pour appuyer mon argumentation, voici un extrait biblique (Galate chapitre 1, verset 6-9) confortant mon opinion que la vérité (par définition unique) est uniquement la parole de Jésus-Christ par les évangiles.

« Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. Non pas qu'il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème! »

Le Coran aurait bel et bien été révélé à Mohamed par l’ange Gabriel plus de 600 ans après Jésus-Christ. Et la mise en garde par l’apôtre Paul y fait clairement référence ! Donc oui la venue du prophète Mahomet et sa révélation était bien prophétisé dans le Nouveau-Testament.

Pour conclure, si vous souhaitez approfondir le sujet de l’islam, je vous propose ce lien ci-après permettant de comprendre certains de points vue musulmans sur des sujets bibliques : //www.youtube.com/watch?v=yh9vFGEH44M